corps 2010-2009

 

corps aux formes organiques, sensuelles, érotiques ; les sculptures brandissent parfois des accessoires féminins, (bâton de rouge à lèvres, vernis à ongles, épines de rose) ; exhibent leurs plis, fentes et coulures. L’élégance du noir, l’innocence du blanc laiteux, côtoie le rouge passionnel. La douceur galbée et la puissance phallique frayent ensemble.

Les sculptures traquent leur identité. En quel honneur les ériger ?

1/3