Onglet en Gibelotte de Maïs 2004

 

Il est essentiel pour cette recette d’utiliser un maximum de bonnes poires auxquelles on aura bien sur pris soin de jeter de la poudre aux yeux.

 

Pour commencer, mettre soigneusement le couteau sous la gorge du dindon de la farce, le saigner à blanc. Se servir pour opérer d’un couteau long et étroit dit tranche lard que l’on enfonce presque entièrement et le faire tourner dans la plaie. Faites mourir à petit feu.
Pendant la cuisson, choisir ses légumes (les prendre de préférence grosses). Par l’opération du saint-esprit, faire prendre les vessies pour des lanternes et vendre votre salade en deux coups de cuillère à pot.
Laisser mijoter quelques minutes.
Puis, lorsqu’ils sont chauds et justes sortis du moule, les mettre en rang d’oignons. Il est alors temps de standardiser, mondialiser, monsantoniser, coloriser, aromatiser, pesticider, édulcorer avant de napper de sauce Mornay.
Prendre le beurre et l’argent du beurre, le consommateur n’y verra que du feu.

 

Servir aussitôt sans mettre les pieds dans le plat.

1/1